Urgences vitales 144

Le portrait de Vincent Duroux

Photo Vincent Duroux Vincent Duroux a pris sous le bras un objectif d'un des projecteurs destinés à diffuser des images dans l’auditoire du futur hôpital.

Vincent Duroux a pour mission de répondre aux besoins informatiques des collaboratrices et collaborateurs de l’Hôpital Riviera- Chablais. Cette personnalité calme, qui « cache son stress intérieur», sait être à l’écoute, et fait preuve d’imagination quand il doit faire face aux demandes nombreuses et pressantes de ses interlocuteurs privés d’ordinateurs ou de traitement de texte.  

Depuis 2013, Vincent Duroux est répondant de ce secteur essentiel pour les soins hospitaliers. Car un hôpital s’appuie désormais sur un réseau et des flux de données qui circulent et évoluent sans cesse grâce aux nouveaux moyens d’information et de communication.

Intégré à l’Unité sécurité et technologie, forte de huit professionnels aguerris, il veille sur le hardware de l’Hôpital Riviera-Chablais en étroite relation avec la branche informatique de la Fédération des hôpitaux vaudois (FHVI), qui mutualise les ressources du numérique à l’avantage des établissements membres. Vincent Duroux y a d’ailleurs officié pendant quelques années avant de rejoindre l'Hôpital. Lui, l’enfant du pays, pour qui se retrouver un jour dans l’hôpital de sa région allait presque de soi.

Mais Vincent Duroux ne se limite pas à gérer l’ordinaire. En effet, il travaille en même temps à la mise en place des équipements multimédias du futur Centre hospitalier de Rennaz qui sera inauguré officiellement au mois d’août, et entrera en fonction progressivement dès le 28 octobre 2019.

Dans le nouveau bâtiment, indique Vincent Duroux, on comptera quelque 370 télévisions dans les chambres des patients, ainsi que 85 écrans dans les espaces communs. Un auditoire de 300 places sera également disponible, nanti d’appareils de pointe pour le plus grand bonheur de chercheurs et conférenciers qui viendront s’exprimer dans cet amphithéâtre boisé. C'est donc tout naturellement que, pour la photo de son portrait, l’informaticien a pris sous le bras un objectif imposant d'un des projecteurs destinés à diffuser des images sur l’écran de 24 mètres carré de l’auditoire du Centre hospitalier de Rennaz.

"Je passe l'essentiel de mon temps à coordonner la mise en place des équipements informatiques et audiovisuels du futur Centre hospitalier de Rennaz."

Par ailleurs, l’homme aux multiples compétences et casquettes prépare le déménagement du parc informatique vers Rennaz. Depuis 2018, le natif d’Aigle, âgé de 35 ans, qui vit aujourd’hui à Vevey, se consacre corps et âme à cette mission, tout en répondant aux appels à l’aide du personnel quand un clavier bloque, un programme tourne à vide ou un écran s’éteint sans crier gare.

Quand il explique ce qu’il fait, Vincent Duroux utilise souvent les termes coordonner, collaborer. « Dans le domaine dont je m’occupe, il y a beaucoup de zones à cheval entre plusieurs services et activités différentes. Il faut donc coopérer pour réaliser nos objectifs et dégager des solutions ».

Pour ce faire, il est en liaison continue avec la FHVi, il travaille coude à coude avec un consultant externe, expert des technologies de l’information, et assure le trait d’union avec la société qui a été retenue pour la mise en oeuvre des projets multimédias de l’HRC, à l’image de la gestion centralisée de la diffusion d’informations ou du réseau TV des chambres patients.

« Toutes ces missions vont bien au-delà de mon métier de base, un CFC d’informaticien. J’apprends tout le temps. » Afin d’assumer encore plus efficacement à l’avenir ces responsabilités croissantes, Vincent Duroux s’apprête à entamer une formation qui devrait lui permettre de décrocher le brevet fédéral de technicien multimédia.

On le voit, « l’adolescent introverti », c’est la définition qu’il donne de lui-même, a pris confiance dans ses capacités au fil du temps. Un voyage initiatique de sept mois dans l’Asie du sud-est, précédant son engagement à l’Hôpital Riviera-Chablais, l’a ouvert également au monde et à la découverte de l’autre.

De plus, il n’hésite pas à se retrouver sur le devant de la scène, en chantant et jouant des claviers dans un groupe pop/rock de copains, ou encore en foulant les terrains de football avec le FC Roche qui évolue en 3e ligue.

Plus jeune - autodidacte, curieux, débrouille - il « dopait » la puissance des machines pour faire tourner des jeux vidéo dont il partageait la passion avec des amis. Aujourd’hui, avec le même enthousiasme, il contribue à faire tourner le système informatique d’un grand hôpital.

Tous les épisodes de la série