Equipe Mobile d’Intervention Rapide (EMIR) - Bilan positif après une année d’exercice

Equipe Mobile d’Intervention Rapide (EMIR) - Bilan positif après une année d’exercice

Dans le cadre du projet Rés-Urgence, une Equipe Mobile d’Intervention Rapide (EMIR) a été mise sur pied dans l’Est vaudois en décembre 2019. Orientée action et solution, cette dernière intervient rapidement, sur demande des professionnels de la santé ou du social, au domicile des patients, lors de situations d’urgences psychiques et/ou somatiques non vitales. Cette démarche fait partie intégrante du projet cantonal de Réponse à l’urgence.

24h/24, 7j/7, et dans un délai de 2 heures maximum, un⸳e infirmier⸳ère somaticien⸳ne et/ou un⸳e infirmier⸳ère en psychiatrie sont en mesure d’intervenir au lieu de vie du⸳de la patient⸳e. En disposant de ces deux compétences, somatique et psychiatrique, l’EMIR permet une prise en charge globale du⸳de la patient⸳e. La connaissance de l’équipe du réseau favorise une bonne collaboration avec les médecins traitants, les partenaires externes et les proches aidants pour trouver la meilleure des solutions pour le⸳la patient⸳e. Ainsi, dans plus de 80% des situations, un déplacement aux urgences de l’hôpital peut être évité, avec tous les désagréments que cela suppose.

 

L’EMIR et les partenaires

Particulièrement sollicitée durant la 2ème vague COVID-19, l’EMIR est une ressource très efficace pour les institutions telles que les Centre médico-sociaux (CMS), les établissements médico-sociaux (EMS), les établissements psychosociaux médicalisés (EPSM) et établissements socio-éducatifs (ESE) dans l’accompagnement et la formation du personnel aux frottis, ainsi que pour les médecins dans les prises en charge initiales et le suivi à domicile.

 

Un modèle innovant

Les compétences de ces infirmier⸳ère⸳s (examen clinique, évaluation du risque suicidaire, soins techniques et relationnels, …) ainsi que la qualité et la rapidité des transmissions faites aux médecins et partenaires de soins après une intervention, font partie des atouts de cette équipe. Le modèle mis en place est innovant sur plusieurs aspects : étroite collaboration soma-psy et intervention possible sans mandat médical (dans le périmètre des compétences infirmières), par exemple.

 

Bilan positif après une année

Actuellement, l’EMIR a en moyenne deux interventions par 12h, de jour comme de nuit. En dehors de ces interventions, l’équipe seconde également le personnel des urgences de l’HRC et de l’Unité des Soins Psychiatriques, Accueil, Urgence, Liaison Les urgences psychiatriques de l’HRC (SPAUL). Après une année de fonctionnement, le bilan est positif. L’EMIR collabore très bien avec l’ensemble des partenaires du réseau de santé. Le temps dont l’équipe dispose avec le⸳la patient⸳e et les proches aidants permet souvent de démêler des situations, de trouver et mettre en place des solutions. C’est une réelle plus-value pour les patient⸳e⸳s dans leurs lieux de vie en leur évitant parfois des hospitalisations qui peuvent s’avérer délétères si elles ne sont pas nécessaires.

 

Projet cantonal

Le projet EMIR s’inscrit dans le cadre du projet cantonal de Réponse à l’urgence. Ce projet de santé communautaire, lancé par le Département de la santé et de l’action sociale en 2018, vise à ce que toute personne ayant un besoin de soins urgents, selon son appréciation, obtienne une réponse appropriée, en fonction de ses choix et préférences. Il implique une coordination accrue entre tous les différents acteurs participant à l’accueil et la gestion des situations d’urgence, quelle que soit leur gravité.

 IMG 8449 Mme Natacha Barreau  EMIR

Portrait de Mme Natacha Barreau-Mainson
Infirmière Répondante EMIR SOMA

 

Témoignages

Mme Natacha Barreau-Mainson, Infirmière Répondante EMIR SOMA

« Ce qui est incroyable dans notre activité EMIR, c’est de voir qu’il existe des tas d’alternatives à un passage en milieu hospitalier, même dans une situation d’urgence. Nos compétences cliniques, techniques et notre connaissance du réseau permettent aux patientes de bénéficier d’une expertise pluridisciplinaire très riche. »                                                                    

Morgane Wirthner, Infirmière cheffe unité de soins EMIR PSY

« L’autonomie infirmière, la collaboration avec les différents partenaires et la créativité nécessaire au sein de l’EMIR rend cette activité riche et enrichissante, et permet de mettre en lumière l’importance de s’occuper de la santé mentale de la population. De plus, la gestion de l’urgence sur le lieu de vie du patient ou ailleurs rend les soins de l’EMIR variés et passionnants. La complémentarité entre l’EMIR PSY et l’EMIR somatique permet une d’avoir une vision globale des besoins et de bénéficier d’une expertise vaste. »   

 

Pour en savoir plus: https://www.hopitalrivierachablais.ch/emir