Urgences vitales 144
Info

Récompense pour Nicolas Sfameni, TRM à l'Hôpital Riviera-Chablais

25 juin 2018

Nicolas Sfameni, technicien en radiologie médicale (TRM) auprès du Service interdisciplinaire de cancérologie, et ses co-auteurs, ont été sélectionnés par l’Association américaine des physiciens médicaux pour recevoir le prix d'excellence qui récompense le meilleur article de physique en imagerie médicale publié en 2017 dans la revue Journal of Applied Clinical Medical Physics. Interview express.

Comment vous est venue l’idée de publier ?

Le point de départ de notre étude est mon travail de bachelor. Au vu des résultats intéressants, nos experts nous ont proposé d’aller plus loin et de chercher à publier notre travail dans une revue spécialisée. Je trouvais dommage de mettre mon travail de bachelor au tiroir et j’ai donc accepté. Entre le début du travail et sa publication, huit ans se sont écoulés…

Pourquoi la démarche a-t-elle pris tant de temps ?

Les experts sont très exigeants, sur le fond comme sur la forme. Nous avons soumis notre article à plusieurs publications et attendu des retours. Nous avons essuyé des refus tandis que d’autres nous ont demandé des compléments. Il a fallu remanier notre texte et faire des analyses complémentaires. S’y rajoute la traduction, car notre étude est parue en anglais. Finalement, notre étude a finalement été publiée en janvier 2017.

Quelle a été votre réaction face à l’annonce du prix ?

Gagner ce prix était très inattendu. Etre publié dans une revue pointue était en soi une excellente récompense. J’y ai pensé de nombreux week-ends et mon temps libre. Nous sommes le premier travail de bachelor de la filière TRM-HESAV (Haute Ecole de santé du canton de Vaud) à être publier. C’était donc mon premier objectif. J’ai beaucoup aimé cette expérience, car c’est tout un univers que je ne connaissais pas et j'y ai appris beaucoup de choses.

En résumé:

Optimal slice thickness for object detection with longitudinal partial volume effects in computed tomography, Journal of Applied Clinical Medical Physics 18 (1), 251-259 (2017).

Le but de cette étude est de proposer un outil en tomodensitométrie (CT) permettant de déterminer les paramètres d'acquisition et de reconstruction optimaux maximisant la détection d'objets de bas contraste en présence d’effets de volumes partiels longitudinaux (EVP). Par l'acquisition d'images sur un fantôme, en variant les paramètres d'acquisition et simulant plusieurs situations d'EVP, un modèle a été validé par des mesures objectives de contraste et des tests subjectifs de détection humaine. L’étude doit permettre une optimisation des protocoles en CT. En clinique, l'optimisation des paramètres d’acquisition est importante en particulier pour la détection des petits objets de faible contraste tels que des lésions au niveau hépatiques.

Voici le lien internet pour consulter l'article gratuitement, cliquez ici.

 

 

 


A lire aussi: