Urgences vitales 144
CoverSitedemain

Un hôpital accueillant et convivial

Le Centre hospitalier de Rennaz améliorera à la fois l’accessibilité aux prestations de l’hôpital et l’expérience du patient au cours de son passage à l’hôpital. De nouvelles prestations destinées à garantir le meilleur séjour possible aux personnes hospitalisées, que ce soit pour des longues périodes ou pour un traitement ambulatoire, seront proposées.

Une majorité de chambres à un lit

Aujourd’hui, les hôpitaux comptent encore des chambres d’hospitalisation à trois ou quatre lits sans sanitaires. Mais avec le Centre hospitalier de Rennaz, la situation change.

L’hôpital disposera en effet de 113 chambres individuelles (de 18 m2) et 82 chambres (de 27 m2) qui pourront héberger un ou deux patients. Toutes seront équipées d’une salle de bain. Outre le confort des patients, cette configuration améliore la confidentialité et diminue le risque d’infections.

La totalité des chambres d’hospitalisation des services de pédiatrie, gynécologie-obstétrique, médecine, chirurgie et orthopédie-traumatologie seront situées au deuxième étage. L’ensemble des chambres fait face à des patios végétalisés et à des murets qui protègent les patients des nuisances sonores environnantes sans entraver la vue sur le paysage des Alpes et du Chablais.

En comptant les lits des autres services et unités (urgences, soins critiques, hôpital de jour adultes et enfants), le nouvel hôpital aura une capacité maximale de 360 lits.

Galerie de photos consacrée aux chambres

Accueil et admissions facilités

L’ouverture du Centre hospitalier de soins aigus au lieu des cinq sites actuels va révolutionner l’accueil des patients et de leur entourage.

La réception et les admissions seront réorganisées et simplifiées de manière à faciliter la vie de tous les patients de l’hôpital. D’une part, l’accueil sera centralisé. A Rennaz, une équipe dédiée assurera une présence continue de 6 h 30 à 22 h, 7 jours sur 7. La réception du nouveau bâtiment, placée au rez-de-chaussée en face de l’entrée principale, renseignera et orientera les patients ainsi que les visiteurs vers leurs destinations. 

Des guichets spécifiques prendront en charge l’admission des patients. Il y aura une filière pour les hospitalisations, une pour les consultations ambulatoires, une pour la pédiatrie, une pour l’imagerie médicale et l’hôpital de jour. Un accès sera dédié aux urgences, avec là encore une filière distincte pour les adultes et la pédiatrie. Le Service interdisciplinaire de cancérologie bénéficiera d’une gestion propre des admissions, afin de répondre au mieux aux besoins particuliers de ses patients.

Les urgences, contrairement à aujourd’hui, disposeront de personnel administratif 24 h sur 24. L’admission des patients gagnera en efficacité et ils seront pris en charge de manière plus rapide et fluide. Dans cette même logique, les appels téléphoniques seront centralisés vers un numéro unique. On pourra y obtenir des informations et fixer des rendez-vous pour des consultations médicales. L’objectif est de réduire les temps d’attente et les engorgements pour le plus grand confort de toutes et tous.

Espace écoute et médiation

A l’ouverture du Centre hospitalier de Rennaz, un nouveau lieu verra le jour. Il s’agit de l’Espace écoute et médiation.

Deux médiatrices formées interviendront dans cet espace qui aura pour but de rétablir le dialogue entre les patients et / ou leurs proches, et les professionnels de l’hôpital lors de situations difficiles, voire conflictuelles. Ainsi, ce lieu sécurisant dédié à l’écoute et à la parole permettra à chacun de pouvoir exprimer librement ses craintes, ses déceptions et ses besoins et attentes pour désamorcer les différends et faire baisser la pression.

L’Espace écoute et médiation s’inspire de ce qui existe déjà au sein d’autres grands hôpitaux (le CHUV à Lausanne, les HUG à Genève ou l’Hôpital du Valais à Sion).

Portail patient en ligne

L’Hôpital Riviera-Chablais fait œuvre de pionnier. Au moment de la mise en service du Centre hospitalier de Rennaz, un portail en ligne sera à disposition des patients.

Profitant des nouvelles technologies digitales, on pourra notamment prendre un rendez-vous pour une consultation, régler les démarches pour une pré-admission, gérer ses données administratives, voire assurer un suivi connecté de sa prise en charge clinique avant, pendant et après le passage à l’hôpital, que ce soit en ambulatoire ou pour un séjour plus long, jusqu’au rétablissement. Il s’agira d’un canal de communication privilégié « en amont, durant et en aval » des interventions médico-soignantes.

L’objectif du portail est de rapprocher le plus possible le patient de l’hôpital. L’idée de proximité est essentielle. Autant que la volonté de rendre le patient « acteur » de son parcours au sein de l’établissement. Ces développements ne se feront pas au détriment du versant humain de la prise en charge hospitalière.

Une offre privée étoffée

La prise en charge de la patientèle qui dispose d’une assurance privée a également fait l’objet d’une attention particulière.

Sur les 113 chambres d’hospitalisation individuelles que comptera le 2e étage, 24 lui seront réservée. Elles disposeront d’un confort hôtelier avancé (terrasse donnant au sud, mobilier particulier, coffre-fort, minibar et machine à café), d’une offre de restauration sur mesure et de services personnalisés (présence d’une assistante hôtelière, kit d’accueil, sélection de journaux, possibilité d’héberger un proche, etc.).

Avantages du nouvel hôpital (en vidéo)